Maire et Conseiller Régional du Parti Radical de Gauche, Franck GUEGUENIAT

aux racines d’une politique qui fut en son temps inspirée par Michel CREPEAU.

 

« L’arrêté anti-pesticides doit être publié ce mercredi. » Franck Guéguéniat, maire d’Épron, située près de Caen, s’apprête à sauter le pas et à devenir ainsi le premier maire d’une commune « anti-pesticides » du Calvados. En mai 2019, le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) prenait un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques « à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel ».

Un arrêté annulé par la justice mais qui a fait des émules. Deux maires de l’Eure (Val-de-Reuil et Saint-Eloi-de-Fourques) ont signé des arrêtés ces derniers jours. La préfecture a d’ores et déjà annoncé avoir saisi le tribunal administratif.

Et aussi pour mémoire, en 2001 (il y a 18 ans) Jean-Claude BOISNE, maire Parti Radical de Gauche de la commune de Saint Denis de Méré avait pris dès son élection un arrêté interdisant les cultures O.G.M. Bien entendu, le préfet avait contesté auprès du tribunal administratif.